jeudi 6 juillet 2017

Fé e Luz a 40 ans !


Le logo des 40 ans et la grande basilique de Aparecida
En 1977, à Rio de Janeiro et à Sao Paulo, Maria-Cecilia et Zilda, sans concertation entre elles, ont démarré Foi et Lumière au Brésil. Qui fut la première ? Personne ne peut ou ne veut le dire, et ainsi, elles sont toutes les deux honorées pour avoir entendu l’appel de Jean Vanier et Marie-Hélène Mathieu, et y avoir répondu avec générosité.
L'imagem
En 2017, les Brésiliens ont voulu fêter comme il se doit cet anniversaire, mais aussi celui des 300 ans de Nossa Senhora de Aparecida. C’est en effet en 1717 que trois pêcheurs avaient retiré de leur filet une statuette représentant un corps de femme blessée, sans tête ; en relançant leur filet, ils ont trouvé la tête qui manquait. Ils avaient beaucoup prié pour que leur pêche soit bonne, pas pour une pêche miraculeuse ! Dieu répond à nos prières de manière étonnante, mais Il ne nous donne que des choses bonnes, pas forcément celles que nous attendions. Et cette statuette attire aujourd’hui des millions de pèlerins qui viennent prier Marie comme l’avaient fait avant eux les pêcheurs, avec humilité. Fé e Luz s’est donc joint à cette grande ferveur populaire et a voulu que la fête des 40 ans se passe au milieu d’une grande foule, pour pouvoir être visible et témoigner ainsi de la manière dont Jésus a un amour de prédilection pour les plus petits. La foule était grande en effet car cela s’est passé au cours du grand week-end de la Fête-Dieu. Et même si nous étions environ 400, nous n’étions qu’un petit nombre face à la foule des pèlerins venus en masse à Aparecida.
Pour que la fête soit encore plus belle, des délégués venus des pays des provinces d’Amérique Latine étaient venus du Paraguay, du Chili, du Pérou, du Nicaragua et du Mexique. Maria-Cecilia était venue avec Tim des États-Unis, mais Zilda n’a pas pu être des nôtres ; elle avait envoyé un message très en phase avec celui d’Aparecida : en toutes circonstances, il faut prier, prier, prier…
Depuis la célébration d’ouverture jusqu’à la célébration d’envoi, ce fut un véritable festival qu’il est impossible de raconter tellement tout était merveilleusement préparé et animé. Et puis, raconter une fête organisée par des Brésiliens, c’est quasiment impossible, il faut y être pour comprendre que tout est occasion de joie, de rires, d’émotions… Donc je ne peux que donner quelques flashes qui me restent dans le cœur après ces belles journées :
Les décorations d'Aparecida 
-         -  La Fête-Dieu, grande célébration populaire avec la très belle procession dans la vieille ville dont les rues étaient recouvertes de tapisseries superbes. Elles sont réalisées avec de la sciure de bois colorée, du marc de café, de la farine, des fleurs, du sable et quelques autres accessoires tels que des capsules de bouteilles... Chaque paroisse avait la charge d’une tapisserie et elles avaient rivalisé d'imagination et d'inspiration pour honorer le passage duSaint Sacrement !
-        -  La célébration d’ouverture avec un festival de bannières toutes plus belles les unes que les autres et de nombreux messages : de Zilda, Jean Vanier et Marie-Hélène en vidéo, mais aussi de Maria-Cecilia et bien d’autres. J’ai modestement essayé de répondre à la question qui m’avait été posée, quelle vision pour Foi et Lumière ? Je n’ai pas la vision de l’avenir, mais pour avancer, j'ai dit qu'il fallait trois outils, en lien avec l’appel, l’identité et la mission : écoute (l’attention au cri du pauvre), la fidélité (à sa communauté, c’est là qu’on trouve l’énergie) et l’audace (que nous donnent les personnes ayant un handicap).
Don Sergio distribue des marque-pages F&L
Célébration dans la grande basilique
-        -  La célébration eucharistique dans la grande basilique présidée par l’évêque d’Aparecida, Don Sergio Krzywy, évêque référence de Foi et Lumière au Brésil, et concélébrée par les 8 aumôniers présents. La basilique était pleine et les pèlerins présents à cette messe nous ont bien vus et ils ont beaucoup entendu parler de Foi et Lumière ! J’ai été très agréablement étonné en voyant, après la messe, sur le chemin du retour vers les lieux d’hébergement, don Sergio distribuer aux passants des marque-pages Foi et Lumière ; voilà un évêque référence qui fait honneur à sa mission !
-       -  La fête d’anniversaire dont je ne retiens qu’une seule image : Sainte Bernadette priant à genoux devant Notre-Dame d’Aparecida. Un beau raccourci pour que se rejoignent les anniversaires de Foi et Lumière (avec Bernadette) et d’Aparecida !
-      -   Les rencontres avec les uns et les autres ; là aussi, je ne retiens que celle avec un aumônier français, Philippe Roche (qui a écrit un témoignage dans Hisse et Ho ! n° 33 page 19). Il m’a raconté la vie au quotidien de sa communauté dans les favelas…
-      -   Les retrouvailles avec mes amis handicapés rencontrés au cours des visites précédentes ; ils ont tous une meilleure mémoire de moi et leur amitié n’a pas pris une ride. Je ne peux pas les citer tous, de peur d’en oublier, mais Vanessa, Ricardo, Rubencito, Thiago, Freddy, Jose Felipe et tous  les autres, je ne vous oublie pas ! Vous restez tous dans mon coeur e mes prières.
-      -   La célébration d’envoi, au bord de la rivière où les pêcheurs ont eu cette belle découverte de la statuette de Marie, présidée aussi par don Sergio, s’est terminée par une célébration d’envoi au cours de laquelle ont été associés les jeunes qui iront en Espagne début août : ils partent bien à cette rencontre non pas seulement pour se baigner dans la mer Méditerranée, mais aussi avec une mission à remplir !
Maria-Silvia avec Sabrina et Angelina
Pendant ces journées, les membres de la province Campo Belo se sont réunis pour une assemblée provinciale. Cela fait la deuxième assemblée à laquelle j’ai participé sur les trois qui ont eu lieu depuis 2009. Sabrina Nalon a été élue et remplace Angelina pour les quatre prochaines années. Merci à toutes les deux pour le service donné et à donner !

Ces quelques jours passés au Brésil furent une fête extraordinaire et je suis revenu même pas fatigué (alors que j’avais plein de bonnes raisons pour l’être !) car j’ai été sans arrêt porté par l’enthousiasme des amis d’Amérique Latine : une fête là-bas, ce n’est même pas fatigant !! Merci à tous ceux qui se sont donné beaucoup de mal pour que tout soit réussi, que Dieu bénisse Fé e Luz et que Nossa Senhora da Conceição Aparecida vous accompagne pour les 40 prochaines années !

Bon anniversaire !
L'album photo 










Aucun commentaire: