mercredi 23 décembre 2009

Trève des confiseurs

Cette expression a pour origine la trêve de Dieu, instituée en France par le roi Saint Louis vers 1245 : l'Église Catholique ordonnait que les combats guerriers soient arrêtés pendant la période de l'Avent à Noël.
Pour ma part, cette trêve va être mise à profit pour fêter Noël en famille dans les Hautes Alpes !


Ce blog va donc rester silencieux, et je vous invite d'abord à célébrer la naissance de Jésus en proclamant avec les anges la Gloire de Dieu, puis à nous retrouver début 2010 pour une nouvelle année qui s'annonce riche en événements qui seront relatés dans ce blog : assemblées provinciales (il en reste encore), formation des équipes provinciales (6 sessions programmées de mai à novembre), retraites, rencontres, tout ce qui fait la vie des communautés Foi et Lumière !
A très bientôt !

jeudi 17 décembre 2009

Week-end à Zagreb



Zagreb, capitale de la Croatie ; je n’étais pas venu dans ce pays depuis ma jeunesse… Cette fois ci, c’est par un samedi d’hiver bien de saison (3 degrés, un ciel gris et bas…) que j’arrive à l’aéroport, mais la chaleur de l’accueil de Zrinka, ancienne coordinatrice nationale, m’a bien vite fait oublié le froid extérieur.
Foi et Lumière a démarré en Croatie au printemps 1993, à Zagreb, et il y a aujourd’hui 22 communautés réparties dans tout le pays ; Marina a été élue cordinatrice nationale il y a un an et demi et a pu ainsi participer à l’Assemblée générale de Lourdes. Elle a eu un petit garçon depuis (Marina est mariée avec un ancien responsable de communaté de Slovénie). La Croatie fait partie des pays qui n’ont pas encore trouvé leur place dans l’organisation provinciale. Le but de de ma visite ce week-end (avec Lucia) est d’écouter, d’encourager, de redonner vie et vigueur à ce pays et l’aider à trouver sa place dans la grande famille de Foi et Lumière. Nous avons bien travaillé avec un petit groupe de 6 personnes pendant ces deux jours ; nous avons aussi pris le temps de la convivialité en allant le soir à Zagreb visiter la ville et dîner dans un petit restaurant près de la cathédrale.

Nous avons identifié des chemins pour que la Croatie sorte de cette situation d’isolement et s’ouvre, pour que Foi et Lumière International puisse profiter le plus possible de la richesse de la culture croate et pour que la Croatie puisse profiter le mieux possible de toutes les expériences des provinces qui se sont mises en route depuis un an. Je suis reparti heureux et confiant pour l’avenir.

mercredi 9 décembre 2009

En route !

Avant de naître à Bethléem, Jésus a déjà fait beaucoup de chemin !
• Aussitôt après le départ de l’ange Gabriel, « Marie se met en route rapidement » (Lc 1, 39) pour aller rendre visite à sa cousine Elisabeth. L’accueil que Jean-Baptiste réserve à Jésus est extraordinaire, il en tressaille d’allégresse !
• Après que l’ange du Seigneur lui soit apparu en songe, Joseph se précipite chez Marie pour la ramener chez lui (Mt 1, 24). J’aime imaginer ce déménagement plein de joie et chargé d’émotion.
• Joseph et Marie se mettent en route pour monter en Judée, à la ville de David appelée Bethléem (Lc 2, 4).
Pendant le temps passé à Bethléem, ce sont les autres qui se mettent en route, les bergers d’abord, les rois mages ensuite, pour venir adorer Jésus et chanter avec les anges la gloire de Dieu.
Après Bethléem, Joseph se remet en route avec Marie et Jésus, non pas pour revenir à Nazareth, mais pour fuir en Egypte et connaître la rude vie des camps de réfugiés.
« Sur la terre d’Egypte, il me semble, ô Marie
Que dans la pauvreté ton cœur reste joyeux,
Car Jésus n’est-il pas la plus belle Patrie,
Que t’importe l’exil, tu possèdes les Cieux ?... »
(Sainte Thérèse de Lisieux)

En décembre 1997, j’ai rencontré un jeune ami dans une communauté du Rwanda ; c’était l’époque où de nombreux rwandais revenaient des camps de réfugiés de la République Démocratique du Congo où ils étaient partis après le génocide de 1994. L’aumônier de la communauté me l’a présenté en disant : « Il revient de la grande épreuve, il a purifié son vêtement dans le sang de l’Agneau ! » (Ap 7, 14). J’ai compris qu’il faisait partie de cette foule immense qui pouvait se tenir debout devant Jésus. Nous ne vivons pas tous, grâce à Dieu, des épreuves aussi lourdes, mais nous sommes tous invités à nous mettre en route pour aller adorer Jésus à la crèche. Joseph avec Marie et Jésus, les bergers et les mages se sont mis en route après avoir été attentifs à des signes (paroles d’ange, apparition d’une étoile), alors soyons nous aussi attentifs aux appels que nous recevons.

Nous avons déjà commencé l’année avec Moïse et nous sommes avec lui un peuple en marche ; nous avons dans chaque communauté un bâton pour nous aider sur cette route qui va se prolonger jusqu’en 2011 et 2012 par de grands pèlerinages dans chaque province ! Nous allons être des "messagers de la joie" que nous vivons dans nos communautés. Nous allons faire rayonner l’allégresse et l’enthousiasme et inviter à venir en découvrir la source !

La préparation va durer un certain temps car, outre les aspects matériels, il va falloir préparer nos cœurs à cette démarche à laquelle nous allons être bien plus nombreux à participer que pour les pèlerinages précédents :
• En suivant bien les indications des carnets de route,
• En réfléchissant dans chaque communauté à ce qu’est notre identité et notre mission, et en nous préparant à célébrer ce qui est à la source de la joie vécue dans nos communautés
• En invitant de nouvelles personnes à faire ce chemin avec nous, des jeunes amis, des parents…
• En appelant à la création de nouvelles communautés, en particulier des communautés autour de parents avec de jeunes enfants,
• En purifiant notre désir de partir ensemble en pèlerinage, en intériorisant et approfondissant cet appel à célébrer Foi et Lumière en 2011 et 2012.

Alors, pour cette première mise en route qui va nous emmener à la crèche pour adorer le Verbe qui s’est fait chair, mettons-nous dans cet esprit des célébrations joyeuses de 2011 et 2012. Ainsi nous pourrons vraiment, avec un cœur pur, resplendir dans le monde comme des étoiles dans l’univers.

« Bienheureux les cœurs purs, ils verront Dieu. » (Mt 5, 8)

« Qui regarde vers lui resplendira, sans ombre ni trouble au visage. » (Ps 33, 6)

Joyeux Noël à chacun d’entre vous dans vos communautés et dans vos provinces !

lundi 7 décembre 2009

Marie-Hélène et Corinne aux couleurs de l'arc-en-ciel


Pendant une semaine, Marie-Hélène Mathieu, accompagnée par Corinne Chatain, a rendu visite à la province Arc-en–Ciel qui regroupe les communautés des beaux pays que sont Maurice, Madagascar, les Seychelles et La Réunion. Elles sont allées aux Seychelles, puis à Maurice où les attendaient 64 participants à cette rencontre exceptionnelle. Je vous retranscris un petit extrait du compte rendu de Corinne. La suite sera à lire dans la prochaine édition de la newsletter "Hisse et ho ! " qui est sous presse…

La messe paroissiale a été animée par les membres des communautés des Seychelles, dans une cathédrale pleine. Marie-Hélène a été invitée à présenter Foi et Lumière. Le chant final, celui du premier pèlerinage : « Amis, chantons notre joie », très rythmé et enlevé a fait la joie de notre fondatrice !


A Maurice, la rencontre s’est terminée le dimanche par une magnifique Eucharistie célébrée en plein air avec toutes les communautés Foi et Lumière de l’Ile Maurice venues nous rejoindre et par l’envoi en mission des coordinateurs.
Nous avons été frappées par la soif de chacun de s’enraciner dans Foi et Lumière, d’apprendre, de comprendre, de grandir et d’être missionnaires. Une qualité d’écoute exceptionnelle et une joie de vivre défiant toute concurrence.
Merci à chaque participant, vous nos frères et soeurs handicapés, vous leurs parents, vous les amis pour ce que vous êtes, pour tous vos signes d’amitié. Merci à Marie-Hélène d’avoir fait ce voyage long et épuisant pour donner sa parole unique de fondatrice à nos amis du bout du monde.
Merci à Judex et Marie-France, merci à Hedley et Christiane Herry, vice-coordinateurs pour Maurice, merci à chacun pour l’immense travail réalisé pour que cette rencontre soit une vraie réussite et qu’elle porte des fruits aussi nombreux, variés et goûteux que ceux que l’on trouve partout dans ces îles de l’Océan Indien.


Et voici les commentaires de Judex et Marie-France Violette, les coordinateurs de la province :
Nous avons été bénis de Dieu pour avoir eu ce privilège de vivre ces jours intenses d’amitié, de partage et de célébration avec Marie-Hélène et Corinne.. Marie-Hélène nous a donné tout ce que son coeur avait à nous offrir, sa soif de partager son savoir, son expérience et sa sagesse, toute cette nourriture si précieuse pour mener à bien notre mission.

mercredi 2 décembre 2009

La joie de Noël !

L’équipe de coordination internationale, en ce temps de l’Avent, présente ses vœux de Noël à tous dans les provinces et les communautés de Foi et Lumière à travers le monde. Ce video clip, réalisé par Claude Gravel, vous montre toute l’équipe (sauf Yves-Bertin) heureuse de souhaiter ses meilleurs vœux pour Noël. Alors, un bon et joyeux Noël à tous ! Soyons les messagers de cette joie de Noël !

La video

mardi 1 décembre 2009

Deux jours de travail et de joie

Pendant deux jours, l’équipe de coordination internationale s’est réunie à Paris pour regarder ensemble le chemin parcouru depuis le début de l’année et pour faire des projets pour 2010. Nous étions tous là, sauf malheureusement Yves-Bertin qui n’a pas pu nous rejoindre.

Le premier jour, nous avons travaillé avec le comité formation pour préparer les sessions qui auront lieu l’année prochaine : le Conseil d’Administration tient à ce que les équipes provinciales, qui se sont mises en route depuis l’Assemblée de Lourdes, aient toutes les moyens nécessaires pour bien remplir leur mission, pour bien prendre en compte les priorités que leur confient les assemblées provinciales, pour bien accompagner les communautés. Depuis le début de 2009, 31 assemblées provinciales ont eu lieu : 22 nouveaux coordinateurs ont été élus et encore plus de nouveaux vice-coordinateurs ! Nous devons prendre soin de ces nouveaux responsables et les accompagner le mieux possible.
Nous avons aussi revu ce qui avait été fait par le conseil d’administration à sa réunion de septembre ainsi que les premiers travaux du comité "célébrations 2011-2012" ; chaque province va créer sa propre équipe, mais au niveau international, nous nous assurerons que ces célébrations se vivent partout dans l’unité et la diversité, que personne ne soit laissé de côté ; nous vérifierons que les meilleures idées se partagent, que les meilleurs outils soient mis à la disposition de chacun, que tout se passe pour le mieux et que le maximum de communautés soient partie prenante de ces événements. Il faut que nous soyons tous des messagers de la joie qui se vit dans nos communautés et que nous rendions cette joie visible dans le monde !

Le deuxième jour, nous avons fait un grand tour du monde et partagé les joies et les difficultés des provinces. C’est réellement une très riche expérience que de prendre le temps de se pencher sur chaque province, et de sentir la vie de Foi et Lumière à travers le monde. Il y a beaucoup de belles choses à partager, mais aussi beaucoup de choses plus difficiles pour lesquelles nous essayons tous ensemble d’apporter la meilleure réponse : nous avons réellement senti le cœur de Foi et Lumière battre et irriguer toutes les communautés.
Nous avons aussi pris le temps de prier ensemble avec notre aumônier international, et parmi les textes utilisés, je vous en cite deux qui reflétent bien ce qui s’est vécu pendant ces deux jours:
Je prends les ailes de l’aurore et me pose au-delà des mers,
Même là, ta main me conduit, ta main droite me saisit (Psaume 139)

Nous avons bien senti en rendant visite à toutes les provinces, jusqu’au-delà des mers, que la main de Dieu nous guidait.
Voici ce que produit l'Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, humilité et maîtrise de soi. (Galates 5)
L’Esprit était bien avec nous et tous ces fruits reçus pendant ces deux jours en sont la preuve.

Finalement, nous avons pris le temps de la convivialité autour d’une bonne bière le dernier soir : rire ensemble, tisser les liens d’amitié entre nous sont également des éléments essentiels de la bonne vie de Foi et Lumière.

lundi 30 novembre 2009

Ce qu'il y a de fou dans le monde...


Il y a des jours où on se dit qu’on est vraiment fous ! que si des gens de l’extérieur nous observaient, ils se diraient qu’à Foi et Lumière, il n’y a que des illuminés !























Les sentiments qui sont les miens après l’Assemblée Provinciale de Paris et le Levant, ce sont la joie, l’émotion, la gratitude envers tous ceux qui étaient là dans le cadre superbe du Collège des Bernardins et qui ont vécu cette journée dans la paix ; ils ont fait preuve d’un amour intense et débordant, d’une grande espérance en confiant la responsabilité de la coordination de la province à Michel Tabbagh. Il faut dire que Michel n’était pas présent, qu’il est hospitalisé pour un traitement lourd qui va le tenir éloigné des soucis de la province pendant plusieurs mois, mais que plein de confiance et d’abandon, il a laissé son nom pour l’élection.
Et Michel a été élu ! Je ne crois pas que ça soit par charité que les délégués ont voté ainsi, mais plutôt par amitié et pour dire à Michel que la province avait besoin de lui et qu’il fallait qu’il revienne vite. Tous les éléments avaient été clairement exposés par Marie-Rose, vice-coordinatrice qui accompagne la province, par l’équipe de nomination, Caroline, François et Sabine. Agathe a été nommée pour faire le lien avec Michel pendant la durée de sa maladie et ensuite, elle sera disponible pour aider la province, dans un groupe projet par exemple.
7 vice-coordinateurs ont été élus pour compléter l’équipe provinciale et prendre en charge tous ensemble avec Michel et Agathe les priorités votées par l’assemblée provinciale.
La journée s’est terminée par une eucharistie très belle et priante.
Marie-Rose doit se rendre à l’hôpital pour voir Michel et lui témoigner de l’amitié de chacun dans sa province et lui transmettre leurs souhaits de prompt rétablissement.
Paris et le Levant est une province pleine de ressources, où la densité des communautés est très importante (les distances entre les 30 communautés ne dépassent pas 100 kilomètres), où chacun se connaît bien et où l’amitié est très forte.
Un grand merci à tous dans la province pour cette très belle assemblée, et je souhaite une bonne route à l’équipe provinciale : Michel et Agathe, Maguy, Gilles, Christian, Damienne, Colette, Denis et Patricia.



Et tout cela s'est passé en présence d'une partie de l'équipe de coordination internationale, avec Marie-Rose bien sur, mais aussi Lucia d'Italie, Mirna de Syrie et Elaine de Nouvelle Zélande ; l'aumônier international, le Père Isaac était là aussi. Tous nous pourrons ainsi rendre témoignage de la beauté de cette assemblée, de la folle sagesse de la province !

dimanche 22 novembre 2009

Les retraites Foi et Lumière : un temps privilégié


Je vous ai déjà parlé l’année dernière des retraites Foi et Lumière à l’occasion de celle organisée par la province France Est à Mont Roland.
J’ai été invité ce dimanche 22 novembre au Foyer de Charité de Combs la Ville où les deux provinces d’Ile de France organisent une retraite chaque année depuis plus de 10 ans. Le thème cette année était : "Foi et Lumière, un chemin qui nous mène au Père". En ce temps où le carnet de route nous parle d’un peuple en marche avec Moïse, où les provinces vont commencer à préparer les pèlerinages de 2011 et 2012, ce thème m’est apparu très actuel et opportun.
J’ai pu ainsi dire aux personnes qui participaient à cette retraite que :
1) le chemin et le mouvement étaient des constantes dans la Bible, véritable guide du routard ! De nombreux exemples de routards : Abraham (va vers le pays que je t’indiquerai), Moïse (maintenant va, je t’envoie. Fais que mon peuple monte vers la terre de la promesse. Je serai avec toi), Paul qui a sillonné les chemins et les mers du bassin méditerranéen.
2) Foi et Lumière est également dans cette dynamique du mouvement, né d’un pèlerinage à Lourdes. Mais cette dynamique est aussi liée à la tension entre la tentation de fuir devant la souffrance et les difficultés liées au handicap et la réponse positive à l’appel de Jésus à venir le rejoindre dans une communauté Foi et Lumière où il nous procure le repos, la paix et la joie. Fuir est liée à la peur (comme Adam et Eve qui se cachent en entendant les pas de Dieu dans le jardin, comme les apôtres au moment de la Passion), venir est une démarche de confiance, qui permet d’être avec, de rentrer en relations, de porter du fruit et d’aller ensemble vers le Père. Marie et Jean, restés au pied de la croix, ont formé avec Jésus, comme le rappelait souvent le Père Joseph, la première communauté Foi et Lumière.
3) Ce chemin qui mène vers le Père, il est celui décrit par Saint Paul dans l’hymne de la lettre aux Philippiens ("Jésus, qui était de condition divine…") ; on y trouve un double mouvement, descendant (devenir serviteur, comme Jésus dans le lavement des pieds, comme nous tous dans nos communautés Foi et Lumière), et ascendant par lequel, nous sommes emmenés par nos amis handicapés vers le Père, car ils sont ses préférés (leurs anges sont en permanence devant sa face, au premier rang).

Je suis très reconnaissant à l’équipe de l’Ile de France de m’avoir invité, j'ai été très heureux de pouvoir participer à leur retraite (trop partiellement hélas) et cela me donne l’occasion de redire combien ces retraites sont des moments indispensables à Foi et Lumière, pour nous mettre ensemble à l’écoute de Jésus qui nous appelle à devenir comme lui des serviteurs. N’hésitez pas ! Ne fuyez pas quand vous serez invités à une retraite, répondez à cet appel, vous vous en trouverez bien !

lundi 16 novembre 2009

Une belle assemblée en Pologne Sud


Fin septembre, à Jaroslaw, dans le sud de la Pologne, s'est tenue l'assemblée de la province. Marzena, a assisté avec la délégation de sa communauté à cette assemblée ; elle n'est à Foi et Lumière que depuis deux ans, mais elle apprend vite ! Son témoignage, écrit après cette assemblée, m'a particulièrement touché et je le reproduis ici tel quel. Il ne raconte pas l'assemblée ni qui a été élu, mais elle décrit, avec son coeur, comment elle a vécu ces journées. Merci Marzena !

J'ai participé à un rassemblement avec beaucoup de gens merveilleux. Leur présence a nourri ma joie et ma foi. J'ai pris conscience du fait que je faisais partie d’une grande famille même si je voyais de nombreux participants pour la première fois. Mais nous étions tous unis par l’Amour de Jésus et nos amis ayant un handicap mental. Le rassemblement a duré 3 jours. Même si le motif principal de la rencontre était le processus de discernement et les élections des nouveaux coordinateurs, je me suis sentie bien dans la présence de Dieu. L'Eucharistie qui a précédé les élections m’a donné la paix dans mon cœur et je n'avais plus peur de voter. Dans le silence, je pouvais entendre la voix de mon cœur. Je savais que mon cœur allait me montrer la bonne personne qui porterait la responsabilité de la meilleure façon pour la province. Je pense aussi que le Saint-Esprit veillait constamment sur notre rencontre. J'étais sûre que l'Esprit guiderait ma main pendant le vote. Jusqu'au dernier moment je ne voyais pas pour qui voter. La tension intérieure dans laquelle nous étions tous ne m'a pas empêchée d'écouter cette voix intérieure. Cette expérience a été vraiment incroyable.

Le choix s'est avéré être juste parce que le Seigneur veillait sur nous...

Je ne regrette pas ma décision, aussi les autres délégués de ma communauté. Après des moments d'incertitude, la tension et le travail énorme, est venu le temps de la prière. C'était une prière personnelle. J'ai pu remercier pour beaucoup de choses, mais j'ai aussi eu à demander beaucoup et ... pour qui prier.

A 20h00, la salle s’est assombrie. L'obscurité était éclairée par la flamme de petites bougies. Je sentais la chaleur dans mon cœur. Il y avait des cercles de chaises. En petits groupes, nous avons gardé le silence et la croix veillait sur nous...

Puis ce fut le moment de la cérémonie du lavement des pieds. Je me sentais anxieuse, même si je savais très bien ce qui allait se passer. Beata s'agenouilla devant moi. Elle a tenu mes pieds au dessus de la bassine. Avec sa main droite, elle a lavé mes pieds. D'un geste chaleureux et doux, elle les a essuyés. J’ai mis ma main sur sa tête et continué à prier pour elle. J'ai demandé à Dieu de la bénir et de la protéger. Après ce beau moment, à mon tour, j’ai lavé les pieds de ma voisine, Klaudia. Je l’ai fait avec amour et concentration. Tout était silence autour de nous, mon cœur était très ému : il était touché par ce geste, la prière, la concentration, le sentiment d'unité et d'amour envers mon voisin, l'extraordinaire sentiment que Dieu était présent. J'avais très envie de prolonger ce moment. J'ai compris que je ne suis qu’un instrument dans les mains de Dieu, je lui appartiens et je suis unique, mais pas seulement moi. Chacun de nous a été lavé par l'eau et nous appartenons tous à Dieu. Peu importe qui je suis dans ce monde en changement, car en ce moment précis, Dieu me dit que nous sommes tous égaux devant lui, et nous devons nous laver les pieds les uns les autres. Nous lui appartenons. Il nous a choisis, nous des personnes ordinaires qui faisons des erreurs. Nous sommes ses outils pour faire de belles choses, pour répandre sa parole, aimer nos voisins. Nous sommes UN !

Le dimanche, nous avons poursuivi notre programme : la prière du matin, la réunion dans la salle, l’écoute des messages importants en lien avec les changements au sein de nos communautés, les chants, la fête et la joie, l'action de grâce, l'unité et l’amitié. A la fin vint le moment de la bénédiction finale et la cérémonie de l'envoi. Debout en cercle, nous nous sommes tenus la main. Dans un esprit d'unité et de paix, nous nous sommes bénis mutuellement et nous avons chanté.

Pendant le chant, nous nous sommes serrés dans nos bras. Ces "hugs" nous ont rapprochés, même si nous ne connaissions pas très bien. Au moment de la bénédiction, quand nous nous sommes donné la main, chacun se regardait avec les yeux et avec le cœur et a dit la bénédiction : cela a fait fondre les cœurs et des larmes de joie étaient visibles sur les visages. Ce fut le moment le plus beau, mais aussi le plus difficile.

Après la bénédiction et le déjeuner, est venu le moment de se dire au revoir. Ce fut aussi difficile parce que chaque groupe venait d'une partie différente du sud de la Pologne. Les derniers instants, des échanges de souhaits, des embrassades, des rires mais aussi des larmes de tristesse parce que nous quittions cet endroit. Nos sacs étaient plus lourds des souvenirs qui resteront avec nous pour longtemps. Nous avons pensé aux mots gardés dans nos cœurs, nous nous sommes rappelés les chants, le pouvoir de guérison, l'unité, l'amour et la paix. Notre souhait de rester à jamais dans la famille de Foi et Lumière.

Cette réunion a été pour moi comme une sorte de retraite. Je peux comprendre que Dieu ne regarde pas l'image, le statut social, mais il regarde dans le cœur des gens. Il parle à travers moi, à travers vous et à travers chacun de nous. Je n'ai jamais senti si fortement la présence de Dieu. Cette rencontre m'a fait comprendre que Dieu n'est pas quelque part dans le passé mais il est présent ICI et MAINTENANT.
Que Dieu vous bénisse !

jeudi 12 novembre 2009

Une nouvelle équipe provinciale en route !


Le week-end du 6 au 8 novembre, une nouvelle assemblée provinciale a eu lieu dans la province UK Nord, dans le nord de l’Angleterre. Liz Blatherwick, de l’équipe de discernement, raconte cette assemblée en partageant les joies et les difficultés rencontrées :
Nous avons tenu notre première assemblée provinciale à Harrogate, Yorkshire du 6 au 8 novembre, et nous avons été heureux d‘accueillir Darius, vice-coordinateur international en charge d‘accompagner notre province. Il est arrivé le jour où nous avons la tradition d‘avoir des feux d‘artifice en Angleterre (Guy Fawkes Night), et nous lui avons fait croire que tous ces feux d‘artifice tout le long du chemin de l‘aéroport jusqu‘au lieu où se tenait l‘assemblée étaient en son honneur !! Comme toujours, c‘est toujours super pour des responsables de communauté d‘être ensemble pour partager les idées et les difficultés et pour se soutenir et s‘encourager mutuellement. L‘équipe de discernement avait travaillé dur pour préparer le temps d‘élection selon la nouvelle constutition, mais malheureusement, ça s‘est terminé en présentant le même nombre de "candidats" que de personnes à élire dans l‘équipe provinciale. De ce fait, le temps de discernement a pu être considéré par certians comme une formalité stérile, mais pour la prochaine fois, notre "challenge" sera d‘encourager les personnes nommées à maintenir leur nom dans ce processus. En tout cas, nous avons eu beaucoup de joie à nous retrouver tous ensemble et nous sommes heureux d‘annoncer que notre coordinatrice provinciale est Ann Emmott et que les vice-coordinateurs sont Mary Brooke, Tony Wilkinson, Anne Wormleighton et Jane Hawryluw.
Merci Ann,merci à toute l’équipe et bonne route !

vendredi 30 octobre 2009

Merci Rozi !


Et pendant ce temps, en Slovénie, se tenait une autre assemblée provinciale, en présence de Lucia. Le thème de cette rencontre était tiré de l’Evangile du dimanche 25 : "Confiance, lève-toi, Il t’appelle." (Mt 10, 49). Rozi a été (ré)élue coordinatrice. D’autres candidats ont donné leur disponibilité au discernement et cela donne de l’espérance pour le futur de cette belle province, il y a là beaucoup de vivacité, de jeunes et de jeunes familles !
Rozi m’a écrit après son élection pour me dire :
"Cher Ghislain, quand il s'agit des pauvres, petits, il s’agit de Dieu et je n'ai jamais de difficultés à dire OUI. L'Esprit Saint était à mes côtés,... ainsi, j'ai promis ce rôle pour quatre ans....
Avec l'aide de Dieu et avec l'aide de tous les membres de Foi et Lumière de Slovénie, ça va aller et je n'ai pas peur."

Merci Rozi ! Je suppose que ce beau dessin te représente !

Aurores Boréales à Sandefjord


Parfois, il y a des circonstances imprévues qui nécessitent de trouver des moyens d’accompagnement un peu exceptionnels. J’accompagne directement une province, la province des Aurores Boréales (Danemark, Estonie, Norvège et Suède), et l’Assemblée Provinciale était programmée du 22 jusqu’au 25 octobre, à Sandefjord, près d’Oslo. Je me réjouissais comme d’habitude de participer à cette assemblée, comme à toutes celles auxquelles j’avais participé jusqu’alors : ces moments de rassemblement des communautés d’une province sont des moments exceptionnels, enrichissants et on peut vraiment y sentir l’Esprit Saint au travail ! J’avais travaillé de loin avec l’équipe de nomination et nous avions bien senti qu’il serait important et utile de se retrouver sur place avant le début de l’assemblée pour faire le point.
Mais il arrive parfois que les médecins nous empêchent de faire ce que nous avons envie de faire ! Le mien a donc décidé que je n’irai pas en Norvège, que je devais être arrêté quelques semaines, le temps de me retirer quelques petits cailloux dans la vésicule et dans le canal biliaire…
J’ai donc fait ce travail d’accompagnement par téléphone ; c’est certainement beaucoup moins bien que de se voir en face à face ! J’ai parlé ainsi avec l’équipe de nomination le jeudi soir et nous sommes convenus de la liste des personnes à présenter à l’assemblée pour les élections du coordinateur et des vice-coordinateurs. J’ai ensuite pu suivre avec des contacts réguliers le déroulement de l’assemblée. Beaucoup étaient venus avec appréhension et peurs quant aux nouvelles structures. La présentation de la constitution telle que votée à Lourdes a été faite par Aslaug et elle m’a dit que les esprits avaient été très apaisés et rassurés : elle a senti combien chacun était attentif et accueillait avec bienveillance tous les changements proposés.
De manière très surprenante, l’Assemblée, avec beaucoup de sagesse et de maturité (ou était-ce le travail de l’Esprit ?), a revu encore la liste des nominés et les élections se sont passées dans le calme et la paix. Aslaug a été élue coordinatrice de la province et Kirsten (Danemark), Tony (Suède), Tove et Ole Herman (Norvège) ont été élus vice-coordinateurs ; Virge (Estonie) a été nommée membre de l’équipe provinciale pour représenter la communauté de son pays et Berit reste la trésorière pour la province.
J’ai promis à Aslaug que je viendrai les retrouver pour une réunion de l’équipe provinciale, alors à très bientôt sous les aurores boréales !

lundi 26 octobre 2009

Mélange de couleurs à Paray le Monial



La Province de France "Loire, Rhône, Auvergne" a organisé le mois dernier un grand rassemblement à Paray Le Monial. L’objectif était que les communautés se connaissent mieux avant l’assemblée provinciale programmée au printemps 2010. Ce fut une belle fête très réussie et Benoît, coordinateur provincial par intérim m’a envoyé ce reportage que je suis heureux de vous faire partager !

Les 12 et 13 septembre 2009, a eu lieu à Paray le Monial un grand rassemblement. 28 des 33 communautés de la province, soit environ 380 personnes, se sont retrouvées pour un temps de rencontres, d’échanges, de prière et de fête.

A la Toussaint 2006, la province s’était retrouvée à Assise, pour un grand pèlerinage sur les Pas de Saint François, pour célébrer les 35 ans du mouvement et surtout pour renforcer les liens au sein de la province, née en 2004. Nous y avons vécu des temps forts, chaque région se présentant aux autres avec une couleur pour la représenter.

Durant ces deux jours passés à Paray le Monial, nous nous sommes retrouvés dans le sillage de l’Esprit qui avait guidé l’assemblée internationale de Lourdes en octobre 2008. Nous avons mélangé les couleurs de la province pour faire unité.

Un vaste programme d’activités attendait les participants :
- un diaporama sur les multiples richesses du patrimoine de la ville,
- des ateliers : chants mimés, masques…
- des jeux,
- une grande fresque à réaliser.

Le soir, pour la veillée, différents groupes ont présenté à l’assemblée un chant mimé, un texte ou une chanson sur le thème des couleurs. Nous avons découvert des artistes en herbe !

Le dimanche après un temps de prière dans la basilique, un tissage humain aux couleurs des anciennes régions a été réalisé par les responsables de communauté.

Nous avons fini notre rencontre par une belle célébration eucharistique en plein air. A l’envoi final, chaque communauté a été invitée à envoyer un trinôme à l’assemblée provinciale qui se déroulera les 27 et 28 mars à Moulins dans l’Allier.

lundi 19 octobre 2009

Bon anniversaire Ombres et Lumière !

Pendant trois jours, du 16 au 18 octobre, l’OCH, avec le soutien de nombreux partenaires et amis a organisé un événement inoubliable pour célébrer le 40ème anniversaire de la revue Ombres et Lumière. Le nombre de personnes qui l’ont lue (dans sa version originale française, mais aussi dans sa version italienne, et depuis peu dans sa version allemande), qui ont été touchés par l’un ou l’autre des articles, chroniques, reportages, interviews, sont une multitude qui ont été au cœur de ces trois journées. Marie-Hélène Mathieu, Philippe de Lachapelle, directeur de l’OCH, Marie-Vincente Puiseux, rédactrice en chef de Ombres et Lumière, étaient sous le feu des projecteurs, rendant grâce avec nous de tout ce qui s’était vécu depuis 40 ans de publication de cette si belle revue.
Le vendredi était organisé avec des professionnels du monde du handicap et les réflexions se sont portées sur la place des personnes handicapées dans le monde professionnel : il y a beaucoup de belles choses, mais il y a aussi beaucoup de progrès à faire ; conférence, tables rondes, ateliers ont rythmé cette journée
Le samedi était réservé aux grands témoins et acteurs des alliances formées ou à former avec les personnes handicapées ; là aussi, conférences, tables rondes, ateliers ont permis à chacun de se faire un programme personnalisé. Il faut dire qu’il y avait le choix ! Et puis, il y avait suffisamment d’espace dans le programme pour aller voir les stands, aller à la librairie, rencontrer les uns et les autres.
Et le soir, le grand spectacle : "le cabaret d’un monde à l’envers" a enthousiasmé toute la grande salle de la Mutualité, quasiment comble ! Il y avait une belle ambiance pour applaudir, admirer, chanter (même avec un "presque" Johnny Hallyday !). 150 personnes sur scène évoluant avec grâce et fluidité, ça mérite un grand coup de chapeau.





Le dimanche, sur le parvis de Notre Dame de Paris, ce fut un grand festival : tous les mouvements et associations qui s’étaient mobilisés pour que ces trois jours soient un grand succès étaient réunis pour faire la fête (fanfares, orchestres, chorales, quelques personnages étranges aux faces de cucurbitacées !), présenter leur mouvement ou association, témoigner au pied de quatre arbres, et là aussi parler les uns avec les autres, voire répondre aux interrogations des passants et des touristes, nombreux un dimanche d’automne ensoleillé devant Notre Dame de Paris !

Et il n’y avait pas que des touristes ! Des amis de Foi et Lumière sont venus de plusieurs provinces de France, Alice est venue tout spécialement du Portugal, Valerie Jaques, de Malaisie était là aussi avec une cousine qui habite Londres. J’ai rencontré un moine trappiste du Maroc qui voulait nouer des liens avec une maison pour personnes handicapées proche de son monastère…






Julie a témoigné avec Corinne sous le figuier ; elles ont formé un duo très au point, ayant bien répété leur show la veille et le matin et je crois que ça a beaucoup plu. J’ai fait de même sous l’olivier un peu plus tard…



Tout s’est terminé par une très belle messe dans la cathédrale, animée par l’Arche : de beaux chants, une ferveur très grande, une procession des dons magnifique, tout était fait pour que nous célébrions tous ensemble avec une grande unité cette force qui réside dans les relations que nous tissons avec les personnes fragiles ; Jésus, dans la fragilité de sa naissance et dans sa fragilité sur la Croix, est lui aussi en attente des relations que nous pouvons tisser avec lui.
Tout s’est terminé... pas vraiment, car après la messe, la fête a continué, comme si personne n’avait envie que ça s’arrête, les regards étaient lumineux, les sourires éclatants, les cœurs débordants de joie ! La joie d’avoir été ensemble, le joie d’avoir fait de nouvelles rencontres, la joie d’avoir retrouvé des amis perdus de vue depuis longtemps.

Il est trop tôt pour dire les fruits qui naitront de ces trois jours, mais je sais qu’ils seront nombreux, cette fête ne sera pas un feu de paille… Alors, laissons mûrir dans la terre tout ce qui a été semé, le temps est d’abord au repos de tous ceux qui se sont donnés sans compter pour la réussite de cet anniversaire. Bon anniversaire Ombres et Lumière ! merci et à très bientôt !
Abonnez vous, vous ne serez pas déçus ! ou au moins visitez le site web de l’OCH, il est tout nouveau et mérite votre visite (et ça vous dira comment vous abonner) : http://www.och.asso.fr/

mardi 13 octobre 2009

Ma copine Pauline



J'ai souvent parlé ici de Julie, mais peu de Pauline. Pauline fait partie de ma communauté depuis ses débuts au pèlerinage de 1991, et le courant a bien passé entre nous ! Avec trois autres enfants de la communauté, elle a fait sa première communion dans la paroisse de Ville d’Avray, en présence de Marie-Hélène Mathieu (c’était un 4 juillet !) et depuis j’aime bien accompagner Pauline à la communion. Il semble qu’il se passe à ce moment là un intense moment d’intimité, aussi beau que ce que disait Thérèse de Lisieux :
"Tu vis pour moi, caché dans une hostie,
Je veux pour toi me cacher, ô Jésus !"

Pauline a été opérée en septembre pour se faire retirer une grosse armature métallique qu’elle avait le long de sa colonne vertébrale depuis quelques années ; il commençait à y avoir de l’infection et il était temps de l’enlever. L’hospitalisation va durer encore deux semaines et Pauline est souvent seule dans sa chambre : beaucoup de personnes se relaient pour lui tenir compagnie ou pour la faire manger.



J’y suis allé samedi et je suis encore tout ému de l’accueil extraordinaire qu’elle m’a réservée : cris, gestes, shampoings sur la tête, embrassades, ça n’a pas arrêté ! Je suis très touché de ces démonstrations d’affection de la part de Pauline ! J’aimerais pouvoir être aussi démonstratif dans mes rencontres avec mes amis… J’ai encore du chemin à parcourir, merci, chère Pauline, de me montrer comment être avec ses vrais amis !

mardi 6 octobre 2009

Bon anniversaire Père Jozef

Dans les années 1930, un jeune enfant de chœur, Jozef Larsen, sert la messe à Oisterwijk (Pays Bas). Il y entend pour la première fois l’appel à suivre Jésus dans le sacerdoce. Quelques années plus tard, le 24 juillet 1949, il est ordonné prêtre à Nimègue et entre dans la congrégation missionnaire du Cœur Immaculé de Marie.
Le 26 septembre 2009, un peu plus de 60 années plus tard, sa famille et ses amis des Philippines et de Foi et Lumière (dont la communauté d’Oisterwijk) se sont retrouvés à Teteringen pour célébrer son jubilé de diamant.
Imaginez le Père Jozef, tout pénétré de son humilité, de sa gentillesse, attentif à chacun, et vous aurez une petite idée de l’ambiance familiale, amicale, pleine d’émotion et de chaleur de cette grande et belle fête. Une chose nous a étonnés : le père Jozef portait une belle veste et une cravate, il ne nous avait pas habitués à une telle élégance !
Nous étions partis au petit matin de Ville d’Avray avec Isabelle, Julie et Corinne, le cœur plein d’allégresse ; nous sommes arrivés sans encombre un peu plus de quatre heures plus tard à Teteringen : tous étaient déjà là, sa famille (il a eu 7 frères et sœurs, donc avec les neveux, nièces, petits neveux et petites nièces, ça faisait du monde), ses amis philippins (il a retrouvé une communauté de ce pays cher à son cœur dans la Frise, au nord des Pays Bas) qui avaient apporté de bons gâteaux, et Foi et Lumière des Pays Bas avec Hetty, la chère amie de Julie ! Le mot communauté a été le mot fil rouge de la journée, depuis l’arrivée des Philippins avec le mot "pagkakaisa" (qui signifie communauté) jusqu’au chant de la communauté (C’est moi, c’est toi, c’est nous…) qui a clôturé la journée.
La messe a été célébrée (l’aumônier Foi et Lumière des Pays Bas a concélébré avec le Père Jozef et deux autres prêtres) avec une animation Foi et Lumière (chants, mime) ; ensuite, nous nous sommes restaurés avec un repas chaud accompagné par de nombreux discours, tous en néerlandais ;-( et la remise d'une multitude de cadeaux ;-)
Avec Corinne, nous lui avons offert les nombreux messages d’amitié reçus de ses nombreux amis de Foi et Lumière dans le monde, superbement reliés dans un bel album.


Je lui avais également apporté une icône, reproduction de celle peinte par un moine de Saint Wandrille pour les communautés du Bocage Normand. Cette icône représente Jésus sur la croix avec Marie et Jean, ce que le Père Jozef appelle la première communauté Foi et Lumière. Il en a été très touché et ému au point qu’il s’est mis à expliquer le sens de cette icône en français !
Corinne a repris ensuite le train pour Paris avec beaucoup de péripéties, mais avec l’accompagnement de la Providence, tout s’est bien passé ; et nous sommes restés avec Hetty. Nous avons passé la nuit dans un ancien monastère bénédictin, l’abbaye Saint Paul. Les Pays-Bas, qui comptaient un prêtre pour 460 habitants dans les années 1950 sont particulièrement touchés par la crise des vocations et l'abbaye, qui ne comptait plus que 17 moines en 2006 (qui avaient entre 55 ans et 78 ans), a laissé la place à la communauté du Chemin Neuf.

Merci Père Jozef et à bientôt. Tu m’as dit en partant que tu reviendrais en France, contrairement à ce que tu pensais ; alors, nous t’attendons !

lundi 5 octobre 2009

Typhon aux Philippines

Elaine a pris contact avec Mabel Vicaldo et d'autres personnes de Foi & Lumière aux Philippines et il semble que la plupart des membres des communautés sont sains et saufs ; quelques uns ont souffert d' inondation, de manque d'eau potable et de provisions. Quelques moyens de communication ont pu être rétablis mais il y a encore beaucoup de travail pour revenir à la normale après tous les dégats et la dévastation causés par les typhons.
Bella va bien aussi, elle a rapporté toute l'entraide qui s'est manifestée sur place, car les opérations de secours et de sauvetage ont mis beaucoup de temps à se metre en place.

Merci pour vos prières pour nos amis philippins.

samedi 3 octobre 2009

En Pologne, appelez-moi Gilan !



Il peut m'arriver des malheurs si je ne me comporte pas bien... Voici un exemple d'une punition qui m'a été infligée à Szczecin ! et tout ça parce que j'ai un nom difficile à prononcer !
Du coup, pour les Polonais (et pour être libéré de ce pilori !), je dois maintenant m'appeler Gilan. Mais attention, c'est seulement pour les Polonais !

jeudi 1 octobre 2009

La Pologne Nord tient son assemblée à Szczecin

Le Conseil de la province et les délégués d’une grande partie des17 communautés se sont réunis à Szczecin (je sais maintenant comment ça se prononce !) au Nord Ouest de la Pologne. Pour rejoindre cette ville qui est la 7ème plus grande ville du pays, le plus simple est de prendre l’avion jusqu’à Berlin et là, compter sur la gentillesse extrême des Polonais qui n’hésitent pas à faire deux fois l’aller-retour (plus de 600 kilomètres en tout) pour venir nous chercher avec Isabelle le vendredi après-midi et nous ramener le lundi matin !

La première impression, malgré un accueil très chaleureux, c’est la difficulté de communiquer ! Le polonais n’est pas une langue facile à comprendre ! et encore moins à parler ! Dzien dobre (bonjour), dzenkuye (merci), tak (oui), nie (non), voila à peu près l’essentiel des mots acquis en un week-end ! De plus, pour faciliter (?) les choses, tous ont des diminutifs : il faut comprendre que Asia (prononcé Acha) correspond à Joanna, Ela à Elzbieta, Arek à Arkadius, Tomek à Thomas… Heureusement, Ela fut une très bonne interprète et elle n’a pas ménagé sa peine pour que je suive au mieux tout ce qui se passait pendant ces deux jours.

Les différents temps de l’assemblée se sont tenus d’une manière assez semblable aux autres assemblées : groupes de travail pour la définition des priorités de la province, discernement pour le coordinateur et les vice-coordinateurs (qui ont été nommés par le conseil provincial), rencontres avec les communautés de Szczecin, jeux et chants (quelques chants familiers nous ont permis de participer en fredonnant quelques la la la). Les messes, soit avec Foi et Lumière, soit avec la paroisse locale, sont toujours des temps privilégiés car la liturgie est un langage universel (même le sermon de la messe Foi et Lumière fut facile à suivre grâce à un mime !).

Le discernement fut fructueux et le comité de nomination avait fait un excellent travail de préparation : des listes très détaillées avec tout ce qu’il fallait savoir des personnes nommées, des bulletins de vote différents pour chaque tour, la présentation des personnes à l’assemblée.
Tout cela a débouché sur une équipe de province renouvelée :
Marta Baryla a été élue dans la joie (et quelque émotion…), Maryla, l’ancienne coordinatrice, Elzbieta et Adam ont accepté de devenir vice-coordinateurs ; Joanna est devenue trésorière et l’aumônier provincial n’attend plus que l’approbation de son évêque.

Une fois l’assemblée terminée, tous les délégués se sont retrouvés autour de la nouvelle équipe pour un temps d’action de grâce (lavement des pieds) et un temps de fête avec beaucoup de chants, de danses, de jeux, de rires !

La dernière demi-journée fut consacrée à une visite de la ville de Szczecin, ville historique qui fut polonaise, allemande, française (eh oui, pendant 4 ans du temps de Napoléon, ce qui lui vaut d’avoir dans certains quartiers un urbanisme de style haussmanien), puis maintenant polonaise. C’est une ville industrielle avec un grand chantier naval qui a bien souffert de la crise récente, et elle fut avec Gdansk, le principal centre de Solidarnosc.
Et puis, on ne va pas en Pologne sans voir partout des images, des statues, des noms de rue à la gloire de notre cher pape Jean-Paul II ! Il est encore très populaire, et Benoît XVI a encore du chemin à faire pour avoir une place aussi importante dans le cœur des Polonais !
Nous avons enfin été accueillis chez Wojtek et Jola ; avec leurs trois enfants Asia, Dominik et Martina, ils nous ont accueillis d’une manière inoubliable ! La chaleur, la joie, l’amitié nous ont charmés pendant ce trop court séjour ! Un très bon dîner, un petit déjeuner très copieux (servi à 6h du matin ! avant de repartir avec Wojtek pour l’aéroport de Berlin), à chaque minute, ils ont pris soin de nous et nous nous sommes sentis chouchoutés comme on l’est rarement !!
Un grand merci à tous nos amis polonais ! Dzenkuye !
Les photos sont ici

jeudi 17 septembre 2009

Il n'y a plus de communatés au Bangla Desh...

Il n’y a pas toujours que des bonnes nouvelles dans la vie des pays ! Il peut arriver que des communautés ne se réunissent plus, ou bien que les réunions se fassent avec un objectif différent de celui de la Charte…

En juillet, Mabel (Philippines) et Valerie (Malaisie) sont parties au Bengla Desh avec un programme très chargé : rencontre avec l’évêque référence, Monseigneur Theotonious Gomes (le Bishop Theo qui a assisté à plusieurs rencontres internationales, notamment à Varsovie en 1994 et à Rome en 2002), avec Binoy, le correspondant Foi et Lumière, avec les communautés elles-mêmes et avec d’autres communautés religieuses actives dans le domaine du handicap.

Les résultats de cette visite ont été que les trois communautés (Mirpur, Progga et Modhbury) ne se réunissaient quasiment plus depuis un an, que le carnet de route n’était pas utilisé et que les quelques réunions qui ont eu lieu se faisaient dans le cadre des centres d’accueil de jour de la Caritas locale. Binoy est responsable de trois de ces centres dans le diocèse, et d’autres personnes des communautés soit y travaillent, soit y sont bénévoles. Après beaucoup de réflexions, de temps de partage avec l’évêque, avec les uns et les autres, la décision a été prise de ne plus considérer ces communautés comme étant Foi et Lumière. Ce ne fut pas une décision prise avec gaîté de cœur, mais la réalité est ce qu’elle est. L’évêque a bien précisé les choses :
- La pauvreté des familles au Bangla Desh est tellement grande qu’elles attendent de l’Eglise et des mouvements une aide matérielle que Foi et Lumière ne fournit pas,
- Foi et Lumière est un mouvement spirituel qui s’adresse à des personnes aptes à entendre ce message spirituel,
- L’influence des religieux est très forte à tel point qu’il y a plus de chance de voir les gens venir quand un prêtre invite que quand c’est un laïc.









Il y a eu aussi une rencontre avec les membres des communautés, une réunion avec les parents et le Bishop Theo. Enfin une très belle célébration eucharistique, présidée par le Bishop Theo a rassemblé tout le monde à la fin du séjour.


















Une page se tourne dans ce pays… mais des contacts ont été pris avec d’autres communautés sur place et qui sait, ce voyage portera du fruit un jour, car Mabel et Valerie n’ont pas fait que constater que Foi et Lumière n’existait plus, elles ont aussi semé… alors, patience ! L’Esprit Saint va certainement aider ces semences à germer et à grandir… et Foi et Lumière renaîtra au Bangla Desh !!

mercredi 9 septembre 2009

Assemblée provinciale à Bujumbura


Les délégués des communautés de la province de l’Afrique de l’Est se sont retrouvés pendant trois jours au Centre spirituel des Pères jésuites de Kiriri, sur les hauteurs de Bujumbura, capitale du Burundi. Cet événement s’est passé juste après une réunion rassemblant des anciens élèves de Jésuites du monde entier, en présence du Père Adolfo Nicolas, supérieur général des Jésuites. C’est lui qui avait occupé la chambre où j’ai été logé !

J’ai été accueilli à l’aéroport par le Père Guillaume, qui était venu malgré l’heure tardive me récupérer après un long voyage qui m’avait emmené de Paris à Bujumbura via Amsterdam et Nairobi. Nous sommes allés jusqu’à Kiriri en passant par les bords du lac où Guillaume espérait me faire voir quelques hipopotames, mais ils n’étaient pas là ce soir… Bujumbura est construite sur les bords du lac Tanganyika, à son extrémité nord. Il est long de près de 700 kilomètres et est (en volume d’eau) le deuxième plus grand lac au monde. Il contient 7% de toute l’eau douce de la terre ! Il est à 700 mètre d’altitude, ce qui fait que le climat du Burundi, comme celui du Rwanda voisin est très tempéré : la moyenne mensuelle des températures ne varie pendant l’année que de 1 ou 2 degrés autour de 20 degrés. Pas besoin de chauffage ni de climatiseur ! Le pays occupe une situation centrale dans le continent et la ligne de partage des eaux entre l’Atlantique (bassin du Congo) et la Méditerranée (bassin du Nil) passe tout près de Bujumbura sur la route qui mène au Rwanda à 2200 mètres d’altitude. Une des grandes ressources du pays est la banane, que l’on mange avec grand plaisir ! J’en ai rapporté quelques unes qui ont fait grand plaisir à mon arrivée : elles sont bien meilleures que celles que l’on peut acheter en France ! Il faut voir les transports de régimes de bananes se faire sur des bicyclettes (c’est aussi dur dans les descentes que dans les montées !!).

L’assemblée provinciale s’est passée dans une excellente ambiance et vous comprendrez facilement combien j’étais heureux de retrouver mes amis africains !
Nous étions une quarantaine de personnes venues du Burundi (Bujumbura et Gitega), du Rwanda, du Kivu (Bukavu et Goma) et du Kenya : Alice est venue pour représenter le Centre Social Apostolique Saint Martin de Nyahururu. Jean Vanier a rendu visite à ce centre l’année dernière et en est revenu très enthousiaste, la création d’une Arche est envisagée et il y a certainement de la place pour des communautés Foi et Lumière !
Malheureusement, personne n’est venu pour représenter les communautés de Nairobi, les contacts n’ayant pas eu de réponse… La nouvelle équipe provinciale va devoir relancer des messages pour renouer les liens…
Malheureusement aussi, personne n’a pu venir de l’Ouganda et de Tanzanie pour concrétiser les contacts qu’avaient pu avoir Yves-Bertin (pour l’Ouganda) et le Père Guillaume (pour la Tanzanie).
Le temps fut bien occupé entre les séances de travail, les moments de détente et les temps spirituels.
Les séances de travail ont inclus
- la définition des priorités pour la province et de nombreux projets ont été identifiés : formation, camps de vacances, journées Annonce et Partage, pèlerinages, création de nouvelles communautés…. Il y a du pain sur la planche pour la nouvelle équipe provinciale !
- les temps de formation sur les nouvelles structures,
- les temps de discernement et d’élections qui ont débouché sur l’élection de Daphrose Nikwigize (ex coordinatrice nationale du Burundi) comme coordinatrice de la province Afrique de l’Est, nouveau nom de l’Afrique des Grands lacs, et de Léoncie Mukamwezi de Kigali, de Godeberthe Mukagasana de Kigali et de Roger Mirindi de Bukavu comme vice-coordinateurs de province. Cette équipe devra être complétée par une personne du Kenya pour accompagner les communautés de Nairobi et suivre le développement de Foi et Lumière à Nyahururu. Tous étaient heureux de voir cette équipe se mettre en route pour porter ensemble les projets de la province qui sont nombreux et ambitieux, pour faire connaître ou redémarrer Foi et Lumière dans des pays comme l’Ouganda et la Tanzanie. Le Père Guillaume a accepté d’être l’aumônier provincial.
Les moments de détente ont été nombreux, joyeux et pleins de vie, comme toujours en Afrique ! Chants, jeux et danses, mais aussi une sortie pour faire découvrir la ville de Bujumbura aux délégués : plage sur les bords du lac avec beaucoup de jeux d’eau ! nombreuses séances de tambourinaires, spectacles très fréquents pour les célébrations de mariage... et comme cette visite s’est faite un samedi, jour de nombreux mariages, les orchestres de tambour étaient nombreux.
Les temps spirituels ont été aussi appréciés, messes quotidiennes, mais aussi à l’église locale où une messe se dit chaque matin à 6h30 (église pleine...)
La présence des personnes ayant un handicap comme Adelin, Cosette, Léa, Jean-Claude a été comme d’habitude porteuse de l’esprit de Foi et Lumière dans cette assemblée ; ils ont pris la place qui leur revenait, y compris pendant le discernement, avec douceur et sagesse. Un des fruits de cette rencontre est qu’Adelin, très désireux de pouvoir développer les apprentissages scolaires, et ne pouvant réaliser ce rêve au Burundi, va pouvoir aller à Nyahururu !!

Une fois l’assemblée terminée, comme une vingtaine de personnes étaient disponibles et prêtes à rester une journée de plus, une mini-session de formation a été improvisée pour elles avec quelques enseignements de base, une cérémonie de lavement des pieds, le visionnage du DVD de Marie-Hélène… Tous étaient très attentifs et soucieux d’apprendre, posant beaucoup de questions. Un très bon moment.

Par ailleurs, j’ai eu la joie de revoir Christine, ancienne coordinatrice nationale, dans son cadre de travail à l’ambassade des Etats-Unis, et Sœur Jacqueline (ou devrais-je dire Mère Jacqueline ?) qui est maintenant fondatrice des Sœurs oblates du Sacré Cœur de Jésus : ses sœurs (au nombre de 6) sont très présentes auprès des communautés de Bujumbura et le noviciat déborde (14 !) de jeunes novices, pleines de joie, de bonheur et d’enthousiasme ; j’ai été accueilli au noviciat d’une manière exceptionnelle !

Enfin le Père Guillaume m’a emmené voir son père qui habite sur une colline au nord de Bujumbura (de l’autre côté du col où se fait le partage des eaux Nil – Congo). J’ai pu découvrir comment vivent les familles dans les collines du Burundi car nous avons été invités à déjeuner par sa sœur, mère de cinq garçons pleins de vie ! Avant de redescendre, nous allons visiter l’église paroissiale où Guillaume a été baptisé, confirmé et ordonné, puis au retour, il a achèté le charbon de bois pour sa communauté.
Voila un séjour qui restera bien présent dans mes souvenirs ; les communautés africaines vivent Foi et Lumière d’une manière toute particulière, la joie l’emporte bien souvent, même dans les situations difficiles, parfois très difficiles….
Le retour s’est très bien passé : départ de Bujumbura à 1h20 du matin, escale à Kigali puis Nairobi (avec petit déjeuner servi à 3h du matin…). Le deuxième vol m’a emmené jusqu’à Amsterdam (arrivée à 16h après un vol de 8 heurs), puis un troisième avion entre Amsterdam et Paris. O miracle, ma valise a été la première à sortir sur le tapis roulant à Roissy, ce qui m’a permis d’arriver à temps à Paris pour prendre le train de nuit vers les Alpes. Je ne vous surprendrai pas en disant que je n’ai pas entendu le train partir, je dormais déjà…. et heureusement, je me suis bien réveillé avant de descendre du train le lendemain matin !

jeudi 3 septembre 2009

Des nouvelles du Bénin


Vous savez combien la communauté de Cotonou au Bénin m’est chère, puisqu’elle a démarré après ma visite dans ce pays en 2006. La Sœur Marie-Antoinette en assure l’animation et quand le curé de la paroisse ne répond suffisamment à ses attentes… elle part avec la communauté vers une autre paroisse plus accueillante ! Le redémarrage dans cette nouvelle paroisse se fera à Noël 2009. D’ici là, je vous la recommande à vos prières.


Pour ce qui nous concerne, je vous signale que les démarches pour notre communauté Foi et Lumière se poursuivent agréablement bien. Avec le Curé, nous avons eu notre deuxième séance de travail d'organisation le 2 août dernier.

A la réunion nous étions une bonne équipe de 10 personnes avec le Curé.
Actuellement, nous sommes en phase de structuration, comment allons-nous fonctionner, poser des bases avant de lancer le projet au niveau du public. Le lancement officiel et le démarrage de notre communauté avec nos frères et sœurs ayant un handicap mental est prévu pour Noël. Cette date est choisie pour que l'événement retienne l'attention de tout le peuple de Dieu. Ils seront invités sur la paroisse où nous allons fêter ensemble avec les fidèles la naissance de Jésus et notre naissance dans Foi et Lumière sur la paroisse Saint Jean. Ce serait désormais sur cette paroisse que nous aurons désormais nos activités. Le Curé est décidé à nous soutenir. Merci au Seigneur.

Je m'emploie à maintenir le contact avec les membres et à les intéresser à la chose. Les documents que j'ai reçus (Charte et Constitution) sont multipliés et remis à chaque membre pour prendre connaissance du contenu. Le carnet de route constitue aussi un outil que nous allons adapter à nos réalités du terrain. J'ai confiance que ça marchera.
Les démarches faites jusqu'à présent me permettent d'y croire. Ça va marcher. Continuer de prier et de faire prier pour nous.

Notre prochaine rencontre avec le Curé est prévue pour le 13 octobre. Je vous informerai au fur et à mesure.
Union de prière.

mercredi 2 septembre 2009

À Dieu Jacques !


Jacques Gaté nous a fait la mauvaise surprise de s’en aller le 17 août au matin. Triste nouvelle… Beaucoup parmi nous se souviennent de son engagement auprès des communautés de sa province, sa province « pétillante » comme il aimait l’appeler ! C’est qu’il était pétillant lui aussi ! Après mon élection à Lourdes, il fut le premier à venir me voir pour me dire que j’étais cordialement invité à venir participer à la rencontre provinciale qu’il organisait au printemps 2009 à Luxeuil les Bains. J’y suis allé bien volontiers avec Isabelle et Julie et cette rencontre m’a permis de mieux le connaître :
- nous y avons tous reçu le tablier de service aux couleurs de la barque Foi et Lumière. Ces logos, il les avait lui-même collés un par un avec le fer à repasser familial jusqu’à la veille de la rencontre : le sens du service était très développé et Jacques avait revêtu la tenue de service pour Foi et Lumière.
- sa famille était un pôle d’accueil et ses enfants, les siens et ceux qu’il a accueillis avec Danièle ont tous sans exception, malgré tous les soucis, bénéficié de la largesse de son cœur.

Cette rencontre a eu lieu exactement 4 mois et demi avant le 17 août et le message de son fils qui annonçait son décès disait : "Après avoir lutté 4 mois 1/2 contre sa terrible maladie, à l'aube du 17 Août, Jacques a rejoint la maison du Père dans la paix et la sérénité." À Luxeuil, nous avions donc vu Jacques en bonne santé pour la dernière fois. Ça ne veut pas dire qu’il est resté inactif pendant ces quatre mois et demi ; bien au contraire, il a continué à mener les projets pour la province avec une ardeur redoublée, en particulier la retraite annuelle à Mont Roland à laquelle il espérait bien pouvoir assister en octobre…

Je vous joins quelques extraits des mails qu'il a envoyés depuis l’annonce de sa maladie :
"J'avance donc dans la confiance vers ces soins sachant que vous serez à mes côtés ainsi que toutes les communautés de la province dont j'avais accepté le service en avril 2006." (Jeudi Saint)

"Ces 15 jours d'attente des résultats de la biopsie ont été vécus sereinement, grâce à vous tous, à l'armée des petits qui croient à la force de l'amour et de la prière. Je me croyais fort et presque invulnérable! une petite écharde est venu me rappeler que les apparences sont parfois trompeuses. Souvent les plus faibles, les plus petits apparemment sont beaucoup plus forts que ceux qui ont une carrure imposante: la force n'est pas dans la carrure mais bien dans la puissance d'amour offerte, donnée, reçue." (24 avril)
Puis quelques heures plus tard :
"Il est bientôt 18 heures ; l'hôpital a appelé il y a une demie heure et changement dans le planning : opération pour retirer la tumeur le 18 mai, puis si j'ai tout bien saisi, mais je n'en suis pas sur, 15 jours de repos avant d'attaquer 6 semaines de rayons et de chimio, puis 6 semaines de répit et à nouveau chimio et rayons pendant 6 mois. La vie est belle jalonnée d'étapes qui nous invitent à demeurer confiants et disponibles, c'est l'état d'esprit qui est le mien grâce à vous tous." (24 avril)

Parfois, les nuits étaient longues, alors Jacques laissait aller sa générosité et rêvait tout éveillé (mail envoyé à 4 heures du matin) :
"Après notre identité de membre de Foi et Lumière, il y a un aspect qui me taraude : la mission. Notre province a cette richesse de la retraite. Je me demande si concrètement nous ne devrions pas passer à une étape supplémentaire. Martin Luther King avait fait un rêve, un petit incident de parcours de vie me donne du temps pour réfléchir et vous proposer une action.
Ne serait-il pas judicieux d'être concret ? L'international ne pourrait-il pas nous aider, pour cette année tout d'abord ? Ne pourriez-vous choisir deux personnes, une personne porteuse du handicap mental, accompagnée soit par le responsable de la province soit par le responsable de sa communauté invitée, tous frais payés (voyage, frais de retraite etc...) par la pétillante province... Pour que tout ne soit pas gratuit mais bien pour qu'il y ait échanges; ces deux personnes, lors d'une veillée, nous parleraient de ce qu'ils vivent dans leur communauté, leur vie dans leur province, nous apprendraient chants et contes de leur province, en dehors des échanges lors des temps de partages, de prières, de fêtes.
Pour cette première année, n'en ayant pas encore parlé avec l'équipe provinciale, je me propose de régler l'aspect financier."
(9 mai)

"Je vais aussi bien que possible, à tel point qu'hier j'ai pu participer à un conseil de province où avec l'équipe provinciale actuelle nous avons préparé notre prochaine assemblée des 20 et 21 mars prochain." (23 mai, veille de la Pentecôte)

"Grâce à vous, votre soutien, votre amitié, vos prières, j'avance désormais un peu plus sereinement sur ce chemin qui est aussi un chemin, de conversion personnelle. Pour ce faire je suis bien entouré, Danièle, mon infirmière préférée, ma tendre femme, est toujours là, omniprésente pour me booster quand il le faut, mais aussi pour prendre soin de moi et faire que je ne me laisse point aller. Ceci pour ma vie personnelle, mais je suis également très bien secondé par toute une équipe au niveau de Foi et lumière; si bien que pour tous les dossiers (retraite provinciale, mise en place de la prochaine assemblée provinciale en mars 2010), tout baigne et tous espèrent me voir en forme pour ces temps forts de notre province." (11 juin)

Alors, en votre nom à tous, j'ai envie de dire un grand merci à Jacques pour tout ce qu'il a fait pour nous, pour tout ce qu'il a vécu de beau mais aussi d'épreuves... Jacques, s'il te plaît, continue à pétiller et à nous porter dans ta prière avec tous ceux que tu as rejoints.

mardi 4 août 2009

Un saint patron pour nos trésoriers !

La naissance de mon petit fils Sixte en juin (pendant que j’assistais à l’assemblée provinciale de Campo Belo au Brésil) m’a fait plonger dans l’histoire de son Saint Patron (ou un de ses saints patrons, car il y en a plusieurs). Je n’évoquerai ici que le Pape Saint Sixte II qui vécut au 3ème siècle. Il fut arrêté au cours d'une cérémonie clandestine qu'il célébrait dans un cimetière de la voie Appienne et immédiatement décapité, avec six de ses sept diacres. On laissa quelque temps au septième, Laurent, afin qu'il puisse livrer les biens de l'Eglise. Laurent était en effet le trésorier du Pape. Sommé de livrer les trésors avant quatre jours, il rassemble les pauvres, les infirmes, les boiteux, les aveugles. "Voilà les trésors de l'Eglise !" Il fut bien évidemment condamné à mourir, et de manière plus cruelle que ses sept compagnons, puisqu'il fut brûlé sur un gril… Les quatre jours qui séparent les deux martyres expliquent pourquoi Saint Sixte II est fêté le 6 août (ou parfois le 7, à cause de la fête de la Transfiguration) et Saint Laurent le 10 août. Il faut noter que la popularité de Laurent (qui n’était que diacre) a éclipsé celle de son Pape Sixte II.

En me rappelant l’histoire de ce rassemblement des trésors de l’Eglise que sont les pauvres, les infirmes, les personnes ayant un handicap, je me suis dit qu'il fallait que tous nos trésoriers, dans les communautés, les provinces et le trésorier international aient une vénération toute particulière pour Saint Laurent ! Et puis les grilles de leurs tableaux Excel leur rappelleront peut-être le gril sur lequel Laurent fut martyrisé !

Alors, dès lundi prochain bonne fête à tous nos trésoriers !

jeudi 23 juillet 2009

Festival Saint Augustin et Foi & Lumière au Liban


Pour la deuxième année consécutive, le Festival Saint Augustin et Foi & Lumière aura lieu du 26 au 30 août au séminaire Saint Augustin, à Beit Meri.
Le thème de ce festival est : « Aime, et fais ce que tu voudras » (St Augustin)
Ce festival est un très bon exemple de ce que doit être l’annonce et le partage dans Foi et Lumière (une journée qui dure près d’une semaine !).


Au programme, il y a des spectacles de musique, des karaokés, des conférences, de la restauration, des boissons… et cela va servir à financer les camps d’été au Liban. Dans la préparation de ce festival, il y a une grande mobilisation de toutes les personnes des communautés.
La communication joue aussi un grand rôle pour annoncer avant le Festival, pour dire ce qu’est Foi et Lumière pendant le Festival, éditer des reportages après le Festival.
Ce festival est l’occasion également de partager avec d’autres organismes libanais, d’atteindre les Eglises…

Bonne préparation à tous et bon festival !

lundi 20 juillet 2009

Décès de Yvonne de Laval

Au démarrage de Foi et Lumière, il y a eu Jean et Marie-Hélène, bien sur, mais ils n’ont pas été les seuls à préparer le pèlerinage de Lourdes en 1971… Il y a eu à leurs côtés de très nombreuses petites mains qui ont travaillé inlassablement pour que ce pèlerinage soit un grand et beau moment ! En France, Yvonne de Laval a été de ceux qui furent les intrépides fondateurs de Foi et Lumière !
Elle a aussi entraîné son fils prêtre, Frédéric, dans la grande aventure de Foi et Lumière ; il est en effet aumônier régional dans le Limousin (Province Entre Deux Mers).
Yvonne vient de rejoindre le Seigneur et reposera près des siens dans le Poitou. Comme elle était tellement aimée par ceux qui la connaissaient, je suis certain que la prière de tous ses amis de Foi et Lumière lui préparera un cortège d’anges jusqu’au ciel.
Une messe sera célébrée pour elle à Paris en septembre, aussi tous ceux qui ne peuvent être aujourd'hui dans le Poitou pourront venir unir leurs prières pour elle aux siennes pour nous.

jeudi 16 juillet 2009

Un petit pas pour l'homme ?


Il y aura 40 ans le 21 juillet, Neil Armstrong a posé le pied sur la lune. Nous étions environ 600 millions devant la télévision cette nuit là, à rêver, la tête dans les étoiles ! Je m’en souviens comme si c’était hier, écoutant les informations à la radio toutes les heures, enregistrant tout ce que je pouvais (en audio, les magnétoscopes n’existaient pas encore), découpant tous les journaux qui relataient cette extraordinaire épopée !
Pourquoi parler de cet événement aujourd’hui dans ce blog ?
La phrase qu’a prononcée Neil Armstrong en descendant du module lunaire : "un petit pas pour l’homme, un bond de géant pour l’humanité" est, comme pour beaucoup, devenue une phrase mémorable et tous sur notre bonne vieille terre la connaissent ! Je m'en sers souvent pour expliquer ce qu’est une communauté Foi et Lumière : en effet, à vrai dire, nous ne faisons pas grand-chose dans nos communautés, nous partageons, nous célébrons, nous prions, nous devenons amis avec les personnes ayant un handicap mental ; les familles qui viennent ne font qu’un petit pas pour sortir de leur isolement dans lequel parfois le handicap les a enfermées ; les amis hésitent parfois à venir, car les services qui leur sont demandés peuvent paraître dérisoires… et pourtant, tous ces petits pas sont en terme humains de véritables bonds de géants : s’ouvrir à l’amitié, renaître à une vie de relation, créer des liens de communion, pouvoir souffler dans un climat accueillant et chaleureux, ne plus redouter les regards mauvais et les paroles blessantes, ce sont des fruits que l'on savoure avec délices, ce sont des moments privilégiés qui nous font grandir à pas de géants.

Alors oui, les yeux éclairés par la clarté de toutes ces étoiles qui brillent dans l’univers, nous pouvons tous dire que Foi et Lumière, c’est un tout petit pas pour nous, mais que ça fait faire des bonds de géants à l’humanité !

dimanche 28 juin 2009

Ponte da Amizade

A peine arrivés à Sao Paulo le vendredi soir, nous voici dans une réunion de "mise à jour", l’Assemblée a en effet démarré dès le jeudi et bien des choses se sont passées… Le comité de nomination a déjà présenté à l’Assemblée les personnes qu’il a retenues pour la coordination de la province. L’Assemblée a également fait le choix de nommer les vice-coordinateurs. Antonio Carlos, ancien coordinateur de zone a présenté la spiritualité de Foi et Lumière à partir de l'Evangile des Béatitudes, suivi d'un lavement des pieds : tous ont été extrêmement contents de cet enseignement.

Dès le lendemain, je fais connaissance des participants à cette Assemblée : outre les Brésiliens de Sao Paulo à Porto Alegre, il y a des délégués d’Argentine et du Paraguay. Je me sens moins gêné par la barrière de la langue car l’espagnol m’est moins étranger que le portugais…Tous ces délégués forment un ensemble très cohérent : les Argentins paraissent très européens, les paraguayens très "indiens" (ils ont chanté plusieurs fois en guarani), et avec les Brésiliens, tout ce petit monde travaille, chante et fait la fête dans un bel ensemble !


C’est justement le samedi de la Saint Antoine, saint très populaire au Brésil et le soir est l’occasion de faire une grande fête, organisée par les jeunes, assez nombreux ! Notamment on célèbre Maria Silvia, élue dans l’après-midi coordinatrice de la province ! Tous sont déguisés, on chante et on danse avec beaucoup de joie et d’entrain ! Les personnes handicapées ne sont pas les dernières pour animer la soirée.
Le dimanche matin, le premier conseil de province se réunit pour désigner les vice-coordinateurs et l’aumônier et faire des projets (répartition de l’accompagnement des communautés, prochain conseil de province qui aura lieu dès juillet en Argentine) et c’est déjà la fin de l’assemblée…
Une messe d’action de grâce est célébrée avec en procession d’offrande une reconstitution de la barque de Foi et Lumière (moment très fort) et un temps d’envoi très intense et joyeux… Chacun va repartir, les deux familles venues du Paraguay en bus, s'apprêtent à refaire ce trajet de deux jours avec le souvenir de ce bon temps fort, ça va donner de l'énergie à cette belle communauté.
Après la fin de l’assemblée, je suis recueillie chez Zilda, ancienne coordinatrice de Foi et Lumière pour l’Amérique Latine. Elle habite dans le centre, et je peux avec le Père Vicente (aumônier brésilien que j’ai rencontré à plusieurs reprises depuis Québec) aller visiter le centre ville de Sao Paulo et la cathédrale. Beaucoup de misère dans les rues avoisinantes et l’esplanade est également le lieu de prêche des Evangéliques, très actifs dans le pays. Le soir, avec quelques amis, nous allons dîner dans une churasquaria, restaurant typiquement brésilien, où de succulentes viandes grillées au feu de bois sont servies à table à volonté, accompagnées de caïpirinha ! Et c’est le temps du départ... ces quelques jours passés au Brésil m’ont permis de découvrir deux provinces où Foi et Lumière se vit avec beaucoup d’enthousiasme ! Il y aussi quelques difficultés que l’on connaît aussi dans bien d’autre provinces, mais les aspects positifs l’emportent largement !
Pour voir les photos, cliquez ici



Journal d'une princesse à roulettes



Armelle fait partie de ma communauté "Graine de Moutarde" et son père Emmanuel vient d'écrire un livre sur elle que je vous recommande ! Il est plein d'humour et illustré de dessins de l'auteur.
La couverture du livre est illustrée par une peinture d'Armelle.



Le mot d'Emmanuel :
"Après le livre de J.L. FOURNIER Où on va, Papa ? paru en 2008, il m'a paru nécessaire de donner un autre regard sur le handicap et, de manière plus générale, sur nos fragilités. Pour montrer que la vie continue au-delà des épreuves et qu'elle peut même être belle, pour peu qu'on y fasse place à la joie, à la confiance et... à l'humour.
Et surtout à l'amour, qui conduit à regarder la personne et ce qu'elle apporte avant ses limites et ce dont elle a l'air."

Journal d'une princesse à roulettes par Emmanuel Belluteau.
(éd. Desclée de Brouwer, 11 €)

samedi 27 juin 2009

Assemblée provinciale de Campo Belo

En Amérique du Sud, la Fête Dieu (Corpus Christi) est très populaire : ce jour est férié, ce qui permet d’avoir un grand week-end ! C’est donc à cette époque que deux provinces ont choisi de tenir leur assemblée :

celle de Campo Belo, qui est l’ancienne Province Brésil Centre (états de Rio de Janeiro, Minas Gerais, Goias et Espirito Santo) ; le nom de Campo Belo est celui d’une rivière qui coule dans un parc national situé entre les états de Rio de Janeiro et de Minas Gerais.

celle de Ponte da Amizade (regroupant le sud du Brésil, l’Argentine et le Paraguay)


Les 10 et 11 juin, j’étais à Contagem, près de Belo Horizonte pour la première assemblée provinciale. Lourisa est la première personne que j’ai rencontrée en arrivant à l’aéroport de Belo Horizonte : c’est toujours merveilleux de partir à l’autre bout du monde et de retrouver à l’arrivée une personne avec une pancarte Foi et Lumière ! J’avais passé la nuit dans l’avion de Paris à Sao Paulo, puis j’avais pris un autre avion de Sao Paulo à Belo Horizonte : tu as toujours un petit pincement au cœur en arrivant, y aura-t-il quelqu’un pour m’accueillir ? Eh bien, jusqu’à présent, tout a toujours bien marché ! C’est moi (avec Lourisa) qui ai accueilli ensuite Tim et Maria Cecilia qui arrivaient juste après moi de Rio de Janeiro. Nous avons ensuite pu faire un tour de la ville de Belo Horizonte avant de rejoindre le centre où se déroulait l’assemblée.

Presque toutes les communautés étaient présentes, y compris la toute nouvelle communauté de Goias Velho, la première dans l’état de Goias (créée à la demande de l’évêque du diocèse).



Nous étions dans un centre fermé, protégé par des chiens de garde (le Brésil est un pays peu sûr et il faut être prudent, même si un regroupement Foi et Lumière ne devrait pas trop attirer les voleurs…).




Les personnes handicapées étaient présentes et ont bien participé : le choix qui a été fait de leur donner toute la place qui leur revient dans ces assemblées est vraiment excellent. Elles se sont montrées pleines de sagesse et de discernement, comme dans les autres assemblées auxquelles j’ai participé.

Marcia a été élue et avec elle, quatre vice-coordinatrices : Sabrina, Bernadette, Doralice et Lourisa.

La Fête Dieu a été célébrée comme il le fallait, avec une procession et des chants autour de la chapelle !

Dora, l’ancienne coordinatrice de la province, a bien mérité tous les remerciements qui lui ont été prodigués sans réserves. Elle va pouvoir continuer à contribuer à la vie de Foi et Lumière International en participant à la définition et au cadrage des pèlerinages provinciaux de 2011 et 2012 ; merci Dora !

Le départ fut un peu mouvementé (je n’avais pas anticipé la longueur et la chaleur des adieux des amis brésiliens…) et les anges gardiens de Foi et Lumière ont encore été mis à contribution, puisque l’arrivée à l’aéroport s’est faite à peine 20 minutes avant le décollage de l’avion pour Sao Paulo, mais même si l’enregistrement était fermé, tout s’est mystérieusement arrangé et les portes de l’avion se sont rouvertes pour nous laisser passer ! Il est vrai qu’une autre assemblée nous attendait à Sao Paulo !

Pour voir les photos de l'assemblée, cliquez ici

mardi 23 juin 2009

Bientôt 80 !!

Le 22 juin, de nombreux amis de Marie-Hélène (famille, OCH, Ombres et Lumière, Arche et Foi et Lumière) se sont réunis pour rendre grâce à l’occasion de son prochain « passage » vers l’octogénie ! Le 4 juillet prochain, elle y rejoindra Jean Vanier qui est sur les rivages de ce beau pays depuis quelques mois déjà.

Tout a commencé par une messe d’action de grâce concélébrée par 5 prêtres (et présidée par le Père Guy van Hoomissen, aumônier international de Foi et Lumière). L’Evangile nous a dit qu’il ne faut pas s’inquiéter du lendemain et qu’à chaque jour suffit sa peine ! Evangile souvent mis en pratique dans nos communautés !
Jean nous a dit combien il était bon d’avoir 80 ans ! que toute personne au début de sa vie commence dans la petitesse, enveloppée dans la chaleur et la protection de sa maman, et que sa vie se termine dans la petitesse, enveloppée dans la chaleur et la protection de Jésus.
Les deux communautés Foi et Lumière de Marie-Hélène ont apporté le gâteau dans une grande farandole et avec des costumes très colorés sur le thème des fruits en chantant : "Tu portes du fruit, Marie Hélène, jolie" sur l’air de "Salade de Fruits".
Philippe de Lachapelle et Pierre Durieux ont ensuite vanté toutes les lumières de Marie-Hélène.
Et les cadeaux furent nombreux : messages de nombreuses communautés Foi et Lumière, un vrai faux numéro de Ombres et Lumière, des tongs pour son prochain voyage Foi et Lumière dans l’Océan Indien (Seychelles et Maurice)…. et un bon pour une croisière en Méditerranée sur les pas de Saint Paul !






Ce fut une grande fête, simple, chaleureuse et belle ! Tout était juste et bon, le temps était beau ; vraiment comme nous l’avons chanté, Magnificat !

Merci Marie-Hélène, tu nous as bien rappelé hier combien tu avais porté du fruit, et ton chapeau le montrait bien !